Un premier périple à vélo : le Danemark !

Nous avons choisi le Danemark comme première destination pour notre voyage à vélo. Pourquoi ?

  • Dépaysant
  • Accessible en train
  • Pays anglophone/germanophone
  • Pays cycliste
  • Copenhague !

La carte

La préparation du voyage

Nous avions chacun déjà fait du vélo, également dormi sous tente, mais jamais fait du vélo en itinérance ! A l’issue du voyage, nous avons fait une liste des choses indispensables à emporter en voyage à vélo !

Vous pourrez également trouver une liste de nos préparatifs (train, logement…) !

Le grand départ et la traversée de l’Allemagne

Partants de Metz, nous avons pris le TER jusqu’à Thionville avant de remonter sur les vélos jusqu’à Perl en Allemagne. De là, nous reprenons le train jusqu’à Trèves pour rejoindre nos premiers hôtes Warmshower.

Le lendemain, avant de repartir, une visite de la ville s’impose, avant de passer une journée entière dans divers TER allemands nous emmenant vers Hambourg, chez notre prochain Warmshower. Au total, nous prendrons 5 trains régionaux pour traverser le pays !

Enfin arrivés à Hambourg, nous visitons la ville avec notre hôte, Patrick, et allons voir l’Elbphilharmonie, joyaux architectural de la ville, inauguré quelques mois auparavant. Nous passons également par le vieux Elbtunnel, le nouveau tunnel sous l’Elbe étant réservé au trafic automobile. Le vieux tunnel relie le centre-ville de Hambourg aux docks et aux chantiers navals du port et possède 4 ascenseurs de chaque côté permettant aux piétons, cyclistes, et voitures occasionnelles de descendre.

C’est parti pour le Danemark !

Après une courte traversée (moins d’une heure), nous arrivons sur le sol danois, à nous les premiers coups de pédale! Notre chemin nous mène vers Nykøbing Falster, une jolie petite ville à côté de laquelle nous passons notre première nuit.

Deuxième jour : direction Møn ! Pour cela, nous prenons un ferry jusqu’à Bogø avant de continuer vers les falaises de craie, Møns Klint. Pour y accéder, nous devrons utiliser le plus grand escalier du Danemark ! Le trajet étant assez long, nous décidons de passer la nuit près des falaises et d’y aller le lendemain. Quoi de mieux qu’un abris en bois pour passer la nuit au sec ? Nous trouvons donc le chemin du “shelter” le plus proche. (Mais qu’est-ce qu’un “shelter”? C’est un abris en bois gratuit qu’on peut trouver partout au Danemark ! Plus d’infos ici 😉 )

Ces shelters sont parfois très difficiles à trouver, parfois même impossibles ! Alors gardez toujours en tête qu’il faut avoir une deuxième solution.

Pour descendre voir les falaises de Møn, nous décidons de cacher les vélos pas loin pour éviter de transporter nos affaires. Quelques centaines de marches plus bas, nous arrivons enfin face à ces tonnes de calcaire datant de 70 millions d’années, c’est impressionnant.

Puis notre chemin direction Copenhague nous fait passer par diverses petites villes, dont Vordingborg, là où habite notre premier Warmshower danois : Klaus ! Nous continuons notre route vers le nord et verrons sur notre route Praesto, Haslev (photos ci-dessous), Køge (prononcé “Keuuuh”)…

Nous avions prévu de dormir près de Køge mais impossible de trouver un endroit assez discret pour faire du camping sauvage ! Les campings étant hors de prix, nous décidons de continuer la route jusqu’à trouver un endroit pour passer la nuit.

La nuit commence à tomber alors nous nous arrêtons derrière un arrêt de bus près d’une route peu passante. Il y avait une maison juste à côté donc pour avoir la conscience tranquille nous nous décidons à aller voir si c’était possible de planter notre tente là. Et là, miracle ! Non seulement le monsieur, Palle, nous dit que c’est possible, mais en plus il nous propose de mettre la tente au fond de son jardin, loin de la route, et de laisser la porte arrière ouverte pour qu’on ait accès à une salle de bains ! Au fil de la conversation, il nous invite même à manger chez lui, un délice ce repas chaud . Le lendemain, Vivi, sa femme, nous montre son potager, ses poules, son coq et son compost.

Nous reprenons la route le lendemain, non pas vers Copenhague (car impossible de réserver une auberge pour le lendemain, il faut attendre le sur-lendemain), mais vers Roskilde, où nous ferons un petit tour en ville puis dans la forêt avant de nous diriger vers la capitale.

Copenhague, la ville aux vélos cargos

Enfin, enfin ! nous arrivons à Copenhague ! Vite, nous nous dépêchons d’aller à l’auberge de jeunesse, Cph Downtown Hostel (lien Google Maps, lien site internet), un hôtel fort bien situé mais pas le plus confortable ! Mais nous regrettons de ne pas avoir pris de cadenas pour fermer nos casiers pendant la journée, sans conséquences heureusement.

Nous partons donc visiter cette ville dont nous avons tant entendu parler. Nous passons voir la petite sirène bien sûr, le Black Diamond (le théâtre royal), l’Opéra Royal, Kastellet, le jardin botanique, le quartier Christiania etc.

Vers le nord du Sjaelland

Nous reprenons la route vers le nord en longeant la côte. On pourrait presque voir la Suède ! Nous arrivons à Elseneur au château Kronborg. C’est un château du XVIe siècle ayant apparemment inspiré le château d’Elseneur dans Hamlet, avec salle de banquet et ses appartements royaux.

Le temps étant changeant, nous ne tardons pas dans ce coin, car nous essayons de rejoindre Klint, un petit village où Klaus, notre Warmshower de Vordingbord, a une maison secondaire dans laquelle il nous attend! Ni une, ni deux, nous fonçons tête baissée sous la pluie pour rejoindre notre hôte. Il nous évitera une nuit sous les orages.

Un retour mouvementé

Afin d’arriver chez nos prochains Warmshowers, nous faisons notre plus grosse journée de 91km ! Pour des débutants, nous n’étions pas peu fiers. Johannes et Gertrud nous accueillent les bras ouverts avec leurs deux filles. Ils habitent une communauté où sont partagés terrains et fruits et légumes dans des serres. Le lendemain, nous roulons jusqu’à Ringsted pour prendre le train.

MAIS !!

Saviez-vous que dans les trains régionaux danois il fallait demander l’arrêt, comme dans nos bus français ? Nous non !

Nous avons donc loupé l’arrêt, alors que nous devions encore rouler jusqu’au ferry à vélo ! Long story short, nous sommes descendus à l’arrêt suivant, avons roulé plus vite que prévu et avons eu le ferry, de peu ! Et heureusement, car après le ferry, nous avions encore un train jusqu’à Hambourg, là où un Warmshower nous attendait !

Au final, nous avons fait un peu plus de 800km pour notre premier voyage à vélo !

Laisser un commentaire

Résoudre : *
9 + 2 =