Trolltunga, la randonnée vers la langue de troll

Cette randonnée est sans doute l’une des randonnées les plus impressionnantes que nous ayons faites. En effet, ce pic rocheux s’élève à presque 700m au dessus du lac de Ringedalsvatnet (ce mot comporte résolument trop de consonnes!), dans le sud-ouest de la Norvège. Cette randonnée est une de celles où on se dit qu’on est des fourmis dans la nature, devant cette beauté à couper le souffle.

«Trolltunga» veut dire «Langue de troll» en norvégien.

Quelques chiffres

  • 28 km aller-retour
  • 1250m de dénivelé total
  • 50€, le prix du parking P2 pour 18h
  • 8-12h, le temps estimé de la randonnée
  • 80 000, le nombre de visiteurs par an (contre 500 en 2009!)

La randonnée

Sur internet, il est rappelé que cette marche ne s’adresse pas à tout le monde et qu’il faut être équipé matériellement, physiquement et mentalement pour l’aborder. Les sauveteurs interviennent régulièrement pour rattraper les touristes en perdition, coincés en chaussures de ville/petite veste sous le vent et la neige dans les hauteurs. L’objectif d’atteindre la langue de troll, à 14 km du parking P2 au bout d’un chemin sinueux et glissant. Le dénivelé total n’est que de 1250m, fastoche !

La randonnée commence par 4km de route en virages en épingles à cheveux sur près de 400m de dénivelé positif, histoire de se mettre en jambes. Les riches, eux, se garent au parking P3, très souvent plein. Si vous avez la chance de vous y garer, il faudra débourser pas moins de 75€!). Il est aussi possible de prendre la navette. C’est moins fatigant ! Vous trouverez plus de détails sur les parkings à la fin de cet article.

Dès le début de la randonnée, la vue est formidable.

Arrivés à mi-parcours, un panneau nous explique que s’il est 13h passé, il faut rebrousser chemin. Heureusement que nous sommes partis de bon matin !

Cette montagne est ensorcelée, et nous restons scotchés là pendant des heures, envoûtés par le lieu, alors qu’elle se vide peu à peu de ses touristes. Mais il faut partir, le temps se gâte, la pluie, le vent et la neige compliquent sérieusement le retour et le sol mouillé transforme nos chaussures en savonnettes. Nous tomberons tous les deux pendant notre descente et vers la fin de la randonnée et regretterons de ne pas avoir mis la voiture au parking P3, tellement ces derniers lacets ont eu raison de nos genoux !

Un endroit paisible, un peu plus loin que le caillou qui accapare toute l’attention

Quelques conseils

  • Prenez assez de vêtements chauds : la montée peut être rude mais une fois en haut, le vent peut souffler.
  • Prévoyez de bonnes chaussures. Nous avions des chaussures de randonnées adaptées et nous avons tout de même chuté sur les cailloux inclinés alors qu’ils étaient mouillés.
  • Ne prévoyez pas de partir trop tard, en effet, hors saison estivale, la nuit tombe tôt et vous pourriez resté piégé là haut.
  • N’oubliez pas de prendre assez à boire et à manger.
  • Informez vous sur la météo. Nous avons décalé la randonnée d’un jour à cause du mauvais temps annoncé. Grand bien nous en a pris !
  • Et bien sûr, ramassez vos déchets et redescendez-les jusqu’au parking. Cela peut sembler logique mais malheureusement, nous avons trouvé quelques détritus ainsi que des tentes abandonnées.

L’état de cette randonnée

La randonnée du Trolltunga était tout à fait confidentielle il y a quelques années. Sa fréquentation a littéralement explosé depuis, avec les médias en ligne tels que BRUT et les réseaux sociaux comme Facebook ou Instagram. Ils ont popularisé l’endroit qui est devenu un “must do” chez les globe-trotteurs et les voyageurs du dimanche. Cet afflux massif de visiteurs, dont nous faisons partie, sature l’endroit et pose des questions de conservation.

Selon Wikipedia, entre 2009 et 2016, la fréquentation de ce site est passée de 500 à 80 000 personnes par an. Depuis plusieurs années, l’état norvégien fait appel à des Sherpas sur de nombreux sentiers pour préparer les chemins, mettre des milliers de touristes en sécurité et limiter la casse.

Les différents parkings

Attention, le parking P2 ne coûte «que» 50€, mais seulement pour 18h! Si vous voulez dormir sur place dans votre voiture ou lors de la randonnée, il vous faudra débourser plus encore, et vous ne pourrez rester que 24h maximum. Le parking P1 est certes moins cher mais il se situe à plusieurs km du parking P2. Vous pouvez faire du stop ou prendre le bus, payant, pour arriver au P2. Concernant le P3, celui en haut de la montée en épingles à cheveux, il est bien plus cher mais n’a que 30 places ! Soyez sûrs de vous y prendre à l’avance si vous voulez vous y garer 😉 Plus d’infos sur les différents parkings ici (en anglais).

Quelques liens…

Voici quelques liens intéressants si vous voulez plus d’informations techniques sur la randonnée : le site visitnorway.fr, un article de Globe-trotting, ou des Oiseaux Voyageurs, et bien d’autres blogs encore.

La carte

Laisser un commentaire

Résoudre : *
14 × 24 =