La si fameuse Moose Farm

On avait beaucoup entendu parler de la Moose Farm, où on peut faire un bisou à un Moose. Un Moose est un Alces alces, autrement appelé un élan en Eurasie ou un orignal en Amérique du Nord. Nous garderons le terme Moose.

Cette Moose Farm (leur page Facebook) est située à une centaine de km au Nord de Luleå sur la route E10. Sur place, on rencontre le propriétaire, un homme bien suédois, qui mâche son tabac. En effet, la Suède est connue pour son snus, du tabac moulu en sachet que vous coincez entre votre gencive et votre joue ou lèvre supérieure… et interdit dans le reste de l’Europe. Pour en savoir plus, je vous renvoie vers cet article. Mais revenons à nos moutons, enfin, nos Moose.

Armés de carottes, nous laissons s’approcher en particulier un Moose, Oskar, habitué des touristes. Les autres Moose restent tranquillement loin de nous dans leur immense enclos d’une dizaine d’hectares. Grâce à un petit tour de passe-passe, on peut caresser et embrasser Oskar ! C’est encore un jeune Moose, et dans la saison 2019, entre 4 et 6 bébés Moose devaient naître.

Après la saison des amours, les mâles perdent leur bois afin de garder de l’énergie pour l’hiver. A chaque printemps, de nouveaux bois poussent en 3 à 5 mois. Ensuite, vers septembre, les mâles se frottent contre les arbres pour enlever cette peau et faire tomber les bois. Ceux-ci sont recouverts d’une espèce de peau douce, faite d’un vaste système de vaisseaux sanguins, qui contient de nombreux follicules pileux. C’est ce qui lui donne une texture de « velours ». De nombreux animaux l’utilisent pour se nourrir une fois qu’elle est tombée.

En tout cas, les bois font leur poids !

La carte

Laisser un commentaire

Résoudre : *
9 − 6 =